Page du samedi 21 janvier 2017


Idiomathique du jour

Dans le laboratoire de Mathématiques Appliquées de l'université de Prague on fait toujours preuve de pragmathisme.


John Couch Adams et Neptune 


Le mathématicien et astronome britannique John Couch Adams est mort le 21 janvier 1892.
En cette année mondiale de l'astronomie, il est l'exemple parfait du lien qui a toujours existé entre astronomie et mathématiques. Il a en effet prédit l'existence et la position de la planète Neptune, en ne se basant que sur les mathématiques. Ses calculs expliquaient les divergences entre l'orbite d'Uranus observée et celle obtenue en appliquant les lois de Kepler et de Newton.
Malheureusement pour Adams, au même moment, les même calculs furent effectués par Urbain Le Verrier qui demanda à Johann Gottfried Galle de localiser la planète, ce qui fut fait en septembre 1846. Malgré les réclamations britanniques, Le Verrier fut considéré comme le découvreur de la planète.

 

René Baire 



Le mathématicien français René-Louis Baire est né le 21 janvier 1874.

Il a fait des recherches sur la continuité et les nombres irrationnels.
On a donné son nom aux espaces de Baire et au théorème de Baire (ou lemme de Baire) :
"Dans un espace métrique complet, une union dénombrable de fermés d'intérieur vide est d'intérieur vide."
Le site "La boite à Baire" se donne pour but de regrouper diverses applications du lemme de Baire, de les mettre en relation avec d'autres phénomènes, de traiter avec tout ce qui touche de près ou de loin au lemme de Baire.

On trouve sur Gallica son ouvrage "Théorie des nombres irrationnels, des limites et de la continuité".

 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths