Page du samedi 12 mai 2018


Idiomathique du jour

Il faut avoir les maths dans la peau pour devenir dermathologue.


Wen-Tsun Wu 


Le mathématicien chinois Wen-Tsun Wu est né le 12 mai 1919.

Il est le premier à avoir construit une méthode de démonstration automatique de théorèmes de géométrie plane. Sa méthode consiste à convertir un énoncé géométrique en système d'équations polynomiales puis à traiter celui-ci de manière purement algébrique.
On trouve dans le bulletin vert de l'APMEP numéro 421 (mars-avril 1999) un article décrivant cette méthode de façon détaillée.

 

Henri Brocard 


Le mathématicien français Henri Brocard est né le 12 mai 1845.
On le connait surtout pour ses travaux sur les triangles.
On lui doit les point, cercle, droite et angle de Brocard.

 

Florence Nightingale, l'infirmière statisticienne 



Pionnière des soins infirmiers modernes, mais aussi statisticienne notable, Florence Nightingale est née le 12 mai 1820.
Grâce aux statistiques elle prouve que le taux de mortalité dans les hôpitaux de Londres est supérieur au taux de mortalité des gens malades mourant à domicile.
Elle était une pionnière de la présentation visuelle de l'information. Elle utilisait entre autres des diagrammes et histogrammes circulaires; l'image ci-dessus montre un "Diagramme des causes de mortalité au sein de l'armée en Orient" pendant la guerre de Crimée.

Pour en savoir plus sur Florence Nightingale, on pourra consulter l'encyclopédie de l'Agora ou se reporter aux deux livres :
- La Dame à la lampe : une vie de Florence Nightingale de Gilbert Sinoué (sur amazon ...)
- Florence Nightingale à travers ses écrits de Monica Baly et Florence Nightingale (sur amazon ...)

 

Gerbert d'Aurillac, un mathématicien devenu pape 


Le philosophe et mathématicien français Gerbert d'Aurillac est mort le 12 mai 1003.
Il a été pape sous le nom de Sylvestre II de 999 à 1003, mais on le connait surtout pour avoir favorisé l'introduction et l'essor des chiffres arabes en Occident.

En 967, lors d'un voyage en Espagne, il s'initie à la science musulmane, étudiant les mathématiques et l'astronomie.
Vers l'An Mil, la pratique de la division (sans usage du zéro et avec des chiffres romains) rendait très complexes les calculs. Gerbert d'Aurillac a rapporté en Europe le système de numération décimale et le zéro qui y étaient utilisés depuis qu'Al-Khuwarizmi les avait rapportés d'Inde. Il est l'auteur de traités sur les opérations arithmétiques, dont l'un sur la division (Libellus de numerorum divisione, Regulae de divisionibus). Il est aussi à l'origine d'un abaque : abaque de Gerbert où les jetons multiples sont remplacés par un jeton unique portant comme étiquette un chiffre arabe.

Pour en savoir plus sur cet homme à la destinée remarquable, on pourra lire "Gerbert d'Aurillac, le pape de l'an mil" de Pierre Riché réédité en 2006 (voir sur amazon).

 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths