Page du samedi 15 septembre 2018


Idiomathique du jour

Un point n'a pas d'étendue, sauf pour les astigmathes.


Jean Pierre Serre 


Le mathématicien français Jean-Pierre Serre est né le 15 septembre 1926.
Considéré comme étant l'un des plus grands mathématiciens du XXe siècle, il a reçu la médaille Fields en 1954 et le prix Abel en 2003.
Après sa thèse dans le domaine de la topologie algébrique, il a effectué des travaux fondamentaux en théorie des nombres et géométrie algébrique.
On peut lire quelques articles de Jean Pierre Serre numérisés sur Numdam.
La revue Images des Mathématiques (2006) contient un article de Michel Broué intitulé "Jean-Pierre Serre et le métier de mathématicien". En voici un extrait que j'ai trouvé intéressant.

"Nulle part mieux que dans le travail de Serre n'apparaissent à la fois le caractère concret des mathématiques et l'étonnante efficacité de l'abstraction, la dialectique permanente de la théorie et de la pratique que fournissent les mathématiques. Leur caractère concret : Serre connaît un par un les objets mathématiques, les nombres, les groupes, les espaces, il les connaît sous beaucoup d'angles, de plusieurs points de vue, ils lui sont familiers, il connaît leurs particularités et parfois même leurs pathologies ; mieux que quiconque il sait que les mathématiques étudient des objets qui sont ce qu'ils sont, qui ne dépendent ni de notre bon vouloir ni de ce que nous voudrions qu'ils soient. Mais mieux que quiconque aussi il sait, lorsque cela devient nécessaire, prendre le recul, l'envol, monter sur la montagne pour regarder loin et voir globalement : c'est à cela qu'il utilise l'« abstraction » et les outils des mathématiques. La théorie, chez Serre (elle est parfois grandiose, toujours pertinente, et toujours élégante) ne vient que lorsqu'elle s'impose naturellement ; elle n'est jamais là a priori, jamais comme un but en soi. Si on peut l'éviter, on l'évite ; sinon, alors, on la fait belle, forte, soignée, lisse, et son efficacité en découle.'"


 

Paul Lévy 


Le mathématicien français Paul Pierre Lévy est né le 15 septembre 1886.

Il figure parmi les fondateurs de la théorie moderne des probabilités. Il a laissé son nom à la loi de Lévy qui est une loi de probabilité, cas particulier de la loi stable.

En 1973 des mathématiciens se sont réunis pour évoquer la mémoire de Paul Lévy; on trouve leurs interventions ici...

Les éditions Gabay ont réédité en 2003 son ouvrage "Traité de l'addition des variables aléatoires" qu'on peut encore commander chez amazon...

 

Joseph Plateau et le phénakistiscope 


Le mathématicien belge Joseph Plateau est mort le 15 septembre 1883.

Célèbre mondialement pour ses recherches sur la persistance rétinienne, il invente le phénakistiscope en 1832.

Cela ne l'empêche pas de s'intéresser aussi aux bulles de savons pour résoudre le problème de Plateau.

 

Al-Biruni, un génie de l'an mil 



Le mathématicien persan Al-Biruni est né le 15 septembre 973.

Moins connu que son contemporain et compatriote Avicenne,
Al-Biruni, l'Aliboron du Moyen Âge, apparaît comme un savant encyclopédiste : au-delà de ses deux spécialités de base, les mathématiques et l'astronomie, il a été historien, ethnologue, minéralogiste, pharmacologue, traducteur et poète.

Laurent Herz retrace sa vie dans son livre "Al-Biruni, un génie de l'an mil".

 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths