Page du samedi 25 octobre 2014


Idiomathique du jour

Les mathématiques passent pour être une mathière énigmathique...


René Thom et la théorie des catastrophes 



Le mathématicien français René Thom est mort le 25 octobre 2002.

Il est le fondateur de la théorie des catastrophes et a reçu la médaille Fields en 1958.

On peut découvrir les idées de René Thom dans son livre "Paraboles et catastrophes. Entretiens sur les mathématiques, la science et la philosophie." présenté ainsi par l'éditeur :
"Dans ces entretiens qui vont de la mathématique à l'embryologie, de la linguistique à l'anthropologie et à l'histoire, René Thom expose les grandes lignes de la théorie des catastrophes et passe en revue, avec un esprit à la fois critique et passionné, les grands thèmes scientifiques de notre époque, de la physique atomique à la biologie moléculaire, du " progrès " scientifique et technologique aux connexions complexes entre la société et la science."

Citation à propos du groupe Bourbaki:
"C'étaient vraiment des ultraformalistes! Ils présentaient les mathématiques d'une manière rigoureuse, ascétique; mais, ce faisant, ils finissaient par s'occuper uniquement des portions de mathématique qui se prêtaient à cette présentation rigoureuse. C'est la raison pour laquelle une grande partie des mathématiques qui se pratiquaient à l'époque ne pouvaient qu'échapper à leur attention."

On peut commander le livre sur amazon...

 

Évariste Galois 



Le mathématicien français Évariste Galois est né le 25 octobre 1811.

Le site Les archives de Evariste Galois lui est consacré.

Le roman "Evariste Galois" (sur amazon) de Bruno Alberro nous raconte en 64 pages la vie de ce mathématicien, humaniste et révolutionnaire. Amoureux dupé, il accepta un duel alors qu'il était myope. Dans la nuit qui précéda ce duel, pressentant sa mort imminente, il écrivit plusieurs lettres à son ami républicain Auguste Chevalier et composa ainsi ce qui devint son testament mathématique : une étude des équations algébriques qui donnera naissance à la théorie de Galois.

Pour découvrir cette théorie de Galois, à partir de connaissances minimales, on pourra se reporter au livre de Jean Merker "Du trinôme du second degré à la théorie de Galois. Une croisière conceptuelle." (sur amazon).

On pourra aussi lire "Eine Kleine Galoistheorie : une introduction en mots artistiques aux découvertes d'Évariste Galois, mathématicien mozartistique", le texte de la conférence que Douglas Hofstadter, auteur de "Gödel, Escher, Bach, les brins d'une guirlande éternelle." a donné l'an passé aux journées nationales de l'APMEP.

Extrait :
"Comprendre pour soi-même et savoir expliquer à autrui la théorie de Galois en termes simples, concrets, et clairs c'est un très bel objectif pour toute personne qui aime les mathématiques. Je me propose de présenter par une série d'images les idées centrales de cette théorie si noble et si profonde, découverte par l'une des figures les plus tragiques de tous les temps."

On peut retrouver les oeuvres de Galois sur Gallica, par exemple, des articles publiés dans les Annales de Mathématiques.

 

Evangelista Toricelli 




Le physicien et mathématicien italien Evangelista Toricelli est mort le 25 octobre 1647.

On lui doit, entre autres :
- le baromètre à tube de mercure qui porte son nom
- la formule de Toricelli en hydraulique
- et pour ce qui concerne plus directement les mathématiques, des travaux sur la méthode des indivisibles de Cavalieri et sur la trompette de Gabriel.

 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths