Page du mercredi 2 septembre 2015


Idiomathique du jour

On peut chanter de façon automathique grâce à la mécanique cantique.


René Thom et la théorie des catastrophes 



Le mathématicien français René Thom est né le 2 septembre 1923.

Il est le fondateur de la théorie des catastrophes et a reçu la médaille Fields en 1958.

On peut découvrir les idées de René Thom dans son livre "Paraboles et catastrophes. Entretiens sur les mathématiques, la science et la philosophie." présenté ainsi par l'éditeur :
"Dans ces entretiens qui vont de la mathématique à l'embryologie, de la linguistique à l'anthropologie et à l'histoire, René Thom expose les grandes lignes de la théorie des catastrophes et passe en revue, avec un esprit à la fois critique et passionné, les grands thèmes scientifiques de notre époque, de la physique atomique à la biologie moléculaire, du " progrès " scientifique et technologique aux connexions complexes entre la société et la science."

Citation à propos du groupe Bourbaki:
"C'étaient vraiment des ultraformalistes! Ils présentaient les mathématiques d'une manière rigoureuse, ascétique; mais, ce faisant, ils finissaient par s'occuper uniquement des portions de mathématique qui se prêtaient à cette présentation rigoureuse. C'est la raison pour laquelle une grande partie des mathématiques qui se pratiquaient à l'époque ne pouvaient qu'échapper à leur attention."

On peut commander le livre sur amazon...

 

Maurice René Fréchet 



Le mathématicien français Maurice René Fréchet est né le 2 septembre 1878.

Il introduit en 1906 les espaces métriques et dégage les premières notions de topologie. Il est aussi à l'origine des notions de filtre, de convergence uniforme, de convergence compacte et d'équicontinuité.

On trouve quelques uns de ses articles numérisés sur NUMDAM. J'ai noté celui-ci : "La kanonaj formoj de la 2, 3, 4 - dimensiaj paraanalitikaj funkcioj". Fréchet pensait que l'Esperanto était la langue d'échange idéale pour les scientifiques et il a écrit quelques articles dans cette langue.

 

William Rowan Hamilton 


Le mathématicien, physicien et astronome irlandais William Rowan Hamilton est mort le 2 septembre 1865.

Il a contribué au développement de l'optique, de la dynamique et de l'algèbre. Ses recherches se révélèrent importantes pour le développement de la mécanique quantique.
Mais il est surtout connu pour sa découverte des quaternions, une extension de l'ensemble des nombres complexes faisant intervenir en plus du nombre i, des nombres j et k tels que i²=j²=k²=ijk=-1; cette extension oblige à renoncer à la commutativité de la multiplication.
Il a aussi laissé son nom au théorème de Cayley-Hamilton en algèbre linéaire.

 

Antoine Deparcieux : tables de mortalité et banques 


Le mathématicien français Antoine Deparcieux, dit aussi de Parcieux, est mort le 2 septembre 1768.

On lui doit des traités de trigonométrie, mais son ouvrage le plus célèbre est "Essais sur les probabilités de la durée de la vie humaine, d'où l'on déduit la manière de déterminer les rentes viagères tant simples que tantines, précédé d'une courte explication sur les rentes à terme, ou annuités, et accompagné d'un grand nombre de table".

On peut le feuilleter sur Gallica ou sur Google-Livres ou encore le commander sur amazon.

Cet ouvrage contient les célèbres "Tables de Mortalité" qui furent utilisées par les Compagnies d'Assurances-Vie et les Banques pendant tout le XIXe siècle et le début du XXe. Dès sa parution, cet ouvrage fut regardé comme le plus parfait jamais paru sur ce sujet. Il obtint un grand succès, non seulement en France mais dans toute l'Europe et fonda définitivement la réputation d'Antoine Deparcieux. Les "Tables de Mortalité" sont considérées aujourd'hui comme le premier ouvrage et même l'ouvrage fondateur de la Science Actuarielle.

Extraits :


Je me demande si Antoine Deparcieux aurait su résoudre le petit problème que je me pose actuariellement : que vaudront mes économies dans un an ?

 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths