Page du dimanche 3 février 2019


Idiomathique du jour

En géométrie plane, les trois sommets d'un triangle ont la même altitude.


Emile Borel 


Le mathématicien français Félix Edouard Justin Émile Borel est mort le 3 février 1956.

Membre de l'académie des sciences, spécialiste de la théorie des fonctions et des probabilités, il a opéré le rapprochement entre les notions de probabilité et de mesure d'ensemble.
Il a laissé son nom à de nombreux concepts mathématiques comme la propriété de Borel-Lebesgue, le lemme de Borel-Cantelli, la mesure de Borel, la tribu borélienne, ...
On lui doit le paradoxe du singe savant: un singe qui tape au hasard sur le clavier d'une machine à écrire pourra presque sûrement écrire tous les livres de la Bibliothèque nationale de France.

 

Agner Krarup Erlang 



Le mathématicien danois A. K. Erlang est mort le 3 février 1929.

Il est connu pour ses travaux sur la théorie des files d'attente, et la gestion des réseaux téléphoniques.
Il a laissé son nom au Erlang, unité de mesure d'intensité du trafic téléphonique.

Il existe aussi un langage de programmation, nommé Erlang en son honneur, utilisé par de nombreuses compagnies de télécommunications pour leurs routeurs téléphoniques.

 

Gaston Julia 



Le mathématicien français Gaston Maurice Julia est né à Sidi-bel-Abbès (Algérie) le 3 février 1893.

Spécialiste du domaine des fractales, son travail a été rendu célèbre par Benoît Mandelbrot. Les fractales de Julia (appelées courbes de Julia) et de Mandelbrot sont étroitement associées.
On trouve à partir de Numdam des articles de Gaston Julia, dont, par exemple, Fonctions continues sans dérivées formées avec les itérées d'une fraction rationnelle.

Ensemble de Julia

ensemble de Julia


 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths