Page du samedi 16 février 2019


Idiomathique du jour

Il faut avoir les maths dans la peau pour devenir dermathologue.


Rózsa Péter et ses jeux avec l'infini 



La mathématicienne hongroise Rózsa Péter est morte le 16 février 1977.

Elle est connue pour ses travaux sur la théorie des fonctions récursives.

Pour ma part je la connais pour son superbe livre : "Jeux avec l'infini. Voyage à travers les mathématiques." En partant de notions élémentaires d'arithmétique et de géométrie elle emmène le lecteur visiter les notions mathématiques les plus modernes, en algèbre, en analyse, en topologie, ... jusqu'aux travaux de Gödel. Et tout cela dans un style alerte, non dénué d'un certain humour, et particulièrement efficace pour sa grande clarté.

Un extrait de la préface :
Ce livre s'adresse à des non-spécialistes (professeurs de lettres, artistes, écrivains, etc...) à qui je désire rendre ce petit service en échange de tous les bienfaits dont ils m'ont comblée. Aucun fossé ne sépare, en effet, l'"esprit de finesse" et l'"esprit de géométrie" et, pour ma part, la beauté intrinsèque des mathématiques me séduit plus que leurs applications pratiques. Reflet de l'esprit ludique de l'homme, les mathématiques lui ouvrent en même temps les perspectives de l'infini - tout en restant, par leur caractère inachevé, "humaines, trop humaines".

Sur amazon...

 

Francis Galton 



Le scientifique britannique Francis Galton est né le 16 février 1822.

Il a attaché son nom à la statistique et à la psychologie, et surtout à l'utilisation des statistiques pour l'étude de l'homme. Cela l'a amené à fonder une école biométrique et eugénique britannique aux motivations souvent inquiétantes.

On lui doit la planche de Galton qui illustre le lien entre loi binomiale et loi normale.

 


Des livres de Maths 


Livraison mathématique

Toutes les nouveautés du rayon Mathématiques de votre librairie virtuelle...

 

Dans les blogs de Maths